Voici la carte postale des jardins de Linderhof par Caroline VM. “Seul château achevé de son vivant, le château Linderhof, situé dans la vallée du Graswang en Bavière, est le plus petit des trois édifices construits pendant la période du règne du roi Louis II de Bavière.

À la différence des châteaux de Neuschwanstein et Herrenchiemsee (sur le lac Chiemsee ), Linderhof devait être exclusivement un lieu de retraite pour le roi, et non un édifice représentant et évoquant la puissance d’un souverain.

Au milieu d’un idyllique paysage de montagnes bavaroises,  ce fut à l’origine un petit pavillon de chasse où le père de Louis II se rendait très souvent en compagnie de son fils.

En 1869, Louis II de Bavière, roi bâtisseur et passionné par les arts, qui apprécie la beauté des lieux et leur isolement, décide d’acheter les 80 hectares de terrain sur lesquels se trouve ce pavillon afin d’en faire le parc qui servirait d’écrin à un petit palais , qui devint par la suite son lieu de résidence préféré.

Après sa visite à Versailles, Louis II a été fasciné , certes par le château, mais  surtout par le Trianon. Il a voulu que Linderhof soit son Trianon à lui : un château en modèle réduit (le plus petit de tous ses châteaux), avec un jardin à la Française inspiré par Le Nôtre et une ode à la France dans sa décoration intérieure : des dorures, des chefs-d’œuvre des manufactures françaises comme des tissus des Gobelins, de la porcelaine de Sèvres… mais aussi des lustres en cristal de Bohême. Sa chambre est copiée sur celle de Louis XIV.

On y retrouve aussi l’un des thèmes architecturaux de prédilection des châteaux allemands du 18ème siècle, la galerie des glaces: de grandes glaces encastrées dans le lambrissage doré des murs  reflètent les lumières et simulent à l’infini une enfilade de salles…

L’ensemble des jardins de Linderhof a été conçu en respectant les formes naturelles du terrain très vallonné. En face du château , suivant le modèle des villas italiennes , l’architecte paysagiste Karl von Effner a su utiliser les nombreuses pentes en y aménageant différents bassins, cascades et jardins en terrasse.

Un temple de Vénus surplombe cet ensemble et offre un panorama magnifique.

Un jardin «à la française» avec des parterres en forme de lys vient s’ajouter à cet ensemble.Y trône bien sûr une statue du roi soleil .

En plus de tout cela, Louis II fit construire une grotte magnifique : La Grotte de Vénus avec comme décor, celui du premier acte de l’opera de Wagner et la barque de Lohengrin.

 

C’est l’assemblage étonnant d’une construction de style baroque et rococo, de jardins à la française, de terrasses inspirées de la Renaissance italienne et d’un parc à l’anglaise, qui donne au site son  charme si particulier.”