Parution de cette biographie consacrée au khédive Ismaïl Pacha par Caroline Kurhan, déjà auteure de plusieurs ouvrages comme “Farouk, un destin foudroyé” ou “Palais oubliés d’Egypte“. Voici le descriptif : “La postérité veut faire du khédive Ismaïl un gaspiller sans cervelle et sans probité qui aurait ruiné son pays en vaines dépenses.

Mais il donne à l’Egypte une administration moderne, des institutions parlementaires, fonde des milliers d’écoles, fait construire des ponts, des canaux, des chemins de fer, des télégraphes, des ports, des phares, introduit des cultures nouvelles, redessine les villes du Caire et d’Alexandrie pour en faire des villes modernes. Et durant ses années d’exil, de son départ d’Egypte jusqu’à sa mort, il développe une activité considérable en Europe.” (merci à Alberto)    

“Ismaïl Pacha. Un khédive en exil. 1879-1895”, Caroline Kurhan, Editions Maisonneuve & Larose, 2018