Le prince Albert de Monaco s’est rendu dans la ville de Grasse dans les Alpes-Maritimes dans le cadre de ses déplacements réguliers dans des territoires liés historiquement à la dynastie des Grimaldi.Il a été accueilli par Jérôme Viaud, Maire et Président de la Communauté d’agglomération du pays de Grasse, et par le sous-préfet de l’arrondissement, Stéphane Daguin.

Jean-André Grimaldi et son neveu Augustin, seigneur de Monaco, ont été tous les deux évêques de Grasse, de 1483 à 1505 et de 1505 à 1532. Prélats humanistes au siècle de la Renaissance, ils ont joué un rôle dans la refondation et le repeuplement de villages alentours : Mouans-Sartoux, Cabris, Auribeau, Magagnosc, Pégomas et Valbonne. Augustin Grimaldi a été, d’autre part, un acteur important de l’affirmation de la souveraineté de Monaco, en faisant reconnaître son indépendance par le pape et par l’empereur Charles Quint en 1524.

Avant de visiter la cathédrale, le prince s’est exprimé devant la population, venue nombreuse pour l’accueillir, et a dévoilé une plaque commémorative en hommage à Augustin Grimaldi, qui sera apposée dans l’hôtel de ville, ancien Palais épiscopal.

Le prince Albert a également inauguré, dans le jardin du Musée d’Art et d’Histoire de Provence, un parterre de rosiers “Grace de Monaco“, en souvenir de la venue de la Princesse, en 1964, pour le premier festival littéraire international de Grasse. (Merci à Marie Françoise – Copyright photos : Palais princier)