Extérieur 01

Voici la carte postale-reportage du château de Kadriorg à Tallin en Estonie par Pauly. “Le Château de Kadriorg est situé à Tallinn, en Estonie. Il a été bâti entre 1718 et 1725 sur ordre du tsar Pierre le Grand, pour son épouse, la future tsarine Catherine Ière.

Extérieur 02

En 1710, les armées russes remportent la victoire finale dans la Grande Guerre du Nord. L’Estonie et la Livonie, Tallinn (alors Reval) et Riga passent de la couronne du roi de Suède, Charles XI, à celle de Pierre le Grand. Le tsar achète la même année un manoir dans les faubourgs de Tallinn, à Lasnamäe, lieu de résidence estivale des riches citoyens de la ville.

Extérieur 03

En 1718, Pierre ordonne que la construction initiale soit remplacée par un plus vaste château. Il en commande les plans à l’architecte italien Niccolò Michetti. Les travaux débutent le 25 juillet sous la supervision de deux élèves de Michetti, Gaetano Chiaveri et MikhailZemtsov. Le couple impérial visite le chantier à de nombreuses reprises, mais après la mort du tsar, en 1725, son épouse se désintéresse de l’entreprise. Le château est terminé en 1728.

Extérieur 04

En 1741, le gouverneur d’Estonie s’y installe. Les tsarines Élisabeth et Catherine ne font qu’y passer. Au XIXe siècle, le quartier devient un lieu de villégiature prisé des aristocrates allemands et russes. Le tsar Nicolas Ierdécide d’y séjourner lui aussi et en 1827, ordonne une restauration extensive des intérieurs du château. Ses filles en font leur lieu d’élection dès 1832, entraînant avec elles d’autres membres de la famille impériale.

En 1919, à la proclamation d’indépendance de l’Estonie, le château devient propriété d’état. Entre 1921 et 1928, il est transformé en musée d’art. En 1929, il devient la résidence d’été, puis en 1934, la résidence officielle du président de la République estonienne. Ce dernier le quitte en 1938, pour le nouveau palais présidentiel, édifié sur une terrasse supérieure du Kadriorg.

Entre 1941 et 1944, durant l’occupation allemande de l’Estonie, le château sert de résidence au gouverneur civil allemand. Entre 1946 et 1991, durant l’occupation soviétique, le château retrouve sa vocation de musée d’art. En 1991, lors de la seconde indépendance du pays, le bâtiment est dans un état de délabrement avancé. De longs travaux de restauration débutent, qui ne seront terminés qu’en 2000. Le château devient alors le musée d’art étranger de Tallinn.

Extérieur 05

Extérieur 06

Extérieur 07

Le parc entourant le château a lui aussi été aménagé dès 1718, sur ordre de Pierre le Grand. Il devait rivaliser en taille et élégance avec ceux des demeures de Saint-Pétersbourg. L’entrée du château a été dotée d’un jardin à la française, orné de parterres fleuris, de statues et de fontaines.

Intérieur 01

L’intérieur original du château fut conçu dans le pur style baroque. Seul le grand salon témoigne encore de cette époque. Ses stucs ont été réalisés par l’italien Antonia Quadri, ses cheminées par le rigois Heinrich von Bergen et les moulages par le suédois Salomon Zeltrechts.

Intérieur 02

Intérieur 03

Les rénovations conduites par Nicolas Ier vont multiplier les pièces, ajoutant salons, chambres et salles de bain, créant plusieurs appartements plus intimes pour la tsarine et les grandes-duchesses. La dernière série de remaniements a lieu en 1934. Une nouvelle salle de banquet, un jardin d’hiver et une salle à mange sont ajoutées. Les intérieurs sont redécorés dans le style national estonien, par les artistes Johann Köler et Amandus Adamson.

Intérieur 04

Intérieur 05

Le musée expose des œuvres d’artistes étrangers, du XVIe au XXe siècle, la plus importante collection d’Estonie. Son fonds a été constitué depuis 1919, rassemblant des héritages de particuliers, des tableaux exposés dans des églises, des œuvres possédées par d’autres musées, des dons de mécènes et des peintures achetées par le musée. Sont également exposés des gravures, des statues, des miniatures et quelques meubles remarquables.

Intérieur 06

Intérieur 07

Intérieur 08

Les écoles hollandaise, italienne, allemande et russe sont les plus représentées. Parmi les artistes les plus célèbres : Albrecht Dürer, Jacob Jordaens, Bartholomeus van der Helst, Ilya Repin, Emil Nolde, Bernardo Strozzi, Paul Klee, Otto Dix et Angelica Kaufmann. Plusieurs tableaux sont issus des ateliers de Breughel l’Ancien, Breughel le Jeune et Jérôme Bosch.

Intérieur 09

Intérieur 10

La visite du parc et du château de Kadriorg se combine admirablement avec celles du palais présidentiel, du musée Mikkel de porcelaines chinoises, de la maison de Pierre le Grand où le tsar logea durant les travaux de Kadriorg et surtout, du KUMU, l’EestiKunstimuuseum, le musée d’art estonien. (Merci à Pauly)

Intérieur 11