Dimanche 17 mars 2019 à Mascate, c’est dans la toute première galerie d’art contemporaine au Sultanat d’Oman que le Cheikh Rashid Al Khalifa a fait son début “omanais” avec son exposition “In Parallel”, une rétrospective de sa carrière artistique depuis 30 ans. 
La soirée fut ouverte par Son Altesse Sayyid Azzan bin Kais Al Said, fils de la propriétaire de la galerie, Sayyida Susan Al Said, une Alaskienne par naissance, devenu haute membre de la maison regnante Al Busaidi à travers de ses noces avec feu le Sayyid Kais bin Tariq Al Said, un cousin germain du Sultan Qaboos bin Saïd d’Oman, frère du Ministre de la Culture et l’Héritage, Sayyid Haitham bin Tariq Al Said, et fils du seul premier ministre dont le pays jusqu’à ici eut, feu Sayyid Tariq bin Taimur Al Said.
Ci-dessus : Sayyida Susan Al Said, propriétaire de la galerie Bait Muzna, Cheikha Mai bint Mohammed Al Khalifa, Présidente de l’Autorité de Culture et d’Antiquités de Bahreïn Authority, Sayyid Azzan bin Kais Al Said, l’artiste Rashid Al Khalifa et l’ancien ministre d’état Abdulnabi Alshoala
La cheffe de la culture au Royaume de Bahreïn, la Cheikha Mai bint Mohammed Al Khalifa, et sa fille Cheikha Hala Al Khalifa, Directrice de Culture et des Arts au Musée nationale de Bahreïn avaient fait le déplacement pour assister au cocktail tenu en honneur de l’artiste Rashid Al Khalifa auquel participa également l’ambassadeur des États-Unis d’Amérique, Marc J. Sievers et son épouse Huda.
Sayyid Azzan bin Kais Al Said, Baron Henri Estramant (Royal Bridges) et Sayyid Taimur bin Bader Al Said 
En total 28 œuvres d’art du Cheikh Rashid Al Khalifa sont exposées jusqu’au 1er avril au Bait Muzna à Mascate. Ici, la curatrice Yasmin Sharabi explique un œuvre du Cheikh Rashid Al Khalifa à Son Altesse Sayyid Azzan bin Kais Al Said. Une partie de l’exposition est disponible globalement sur la très prestigieuse tribune de Google Arts & Culture