La confirmation que le prince Harry ne signera pas d’accord pré-matrimonial avec Meghan Markle déchaîne les passions médiatiques au Royaume-Uni. Et pourtant, il en fut de même pour son frère le prince William lors de son mariage avec Catherine Middleton. Pareil pour le prince de Galles et lady Diana Spencer.

Qu’en est-il dans les autres monarchies ? En Espagne, Letizia Ortiz a dû signer un accord. C’est son cousin avocat David Rocasolano qui le rapporte dans son livre “Adios Princesa”. Un accord auquel il ne fut pas possible de modifier quoique ce soit.

Au Danemark, Mary Donaldson avait signé un premier contrat pré-nuptial qui fut modifié de manière moins avantageuse quelques mois plus tard. Entre temps, le prince Joachim s’était séparé de la princesse Alexandra et les avocats de la Cour préférèrent ne pas se retrouver dans la même situation très favorable à Alexandra, notamment pour les bijoux restés sa propriété.