Le 16 janvier 1979, le Shah et la Shabanou quittaient définitivement l’Iran en proie à la révolution. Dans ses mémoires, l’Impératrice Farah raconte “Le chagrin me broie le coeur, intense, intact, quand je me remémore ce matin de janvier 1979. Un silence angoissant s’était abattu sur Téhéran, comme si notre capitale, à feu et à sang depuis des mois, retenait soudain son souffle.

Officiellement, le couple partait pour quelques jours de vacances en Egypte. Dans ses mémoires, l’Impératrice Farah raconte cet instant que l’on imagine si douloureux et les jours qui ont précédé ce départ à ce jour sans retour. Les 4 enfants du couple impérial avaient quant à eux déjà quitté le pays. Farah relate avec une immense nostalgie tous ces souvenirs qu’elle n’a pas pu emporter (certains albums de photos, des affaires personnelles des enfants,…), à la fois parce que le temps pressait que par superstition de se dire qu’elle reviendrait bientôt.

Lors de leur départ en exil, le Shah d’Iran était déjà rongé par la maladie. Il s’éteindra après bien des errances de l’Egypte, aux Bahamas en passant par le Mexique et les Etats-Unis, au Caire en juillet 1980. (Copyright photo : Life)