Elle a le chic pour découvrir de jeunes artistes.C’est dans des tonalités mauves que lady Amelia Windsor qui écrit dans “Tatler” écume les vernissages. (merci à Bertrand Meyer)