Le prince Aimone de Savoie, duc des Pouilles, fils du duc d’Aoste et de la princesse Claude de France, était en visite au Palais royal de Turin en compagnie de ses enfants les princes Umberto et Amedeo et la princesse Isabella.

Le prince Aimone leur avait promis de les emmener sur les traces de leurs ancêtres pour leur expliquer leur histoire de famille, lui qui avait dû apprendre enfant la généalogie de la famille royale d’Italie par cœur.

Le prince est marié à la princesse Olga de Grèce, fille du prince Michel et de la princesse Marina. Leur histoire a commencé lors du mariage en mai 2004 de Felipe d’Espagne à Madrid.

Diplômé de l’université Bocconi à Milan, Aimone est arrivé au début des années 90 à Moscou. Il n’avait pas l’assentiment de son père. Il avoue avoir vécu des années un peu “far west” où des entrepreneurs étaient victimes de règlements de comptes. Il dirige actuellement Pirelli pour la Russie et les pays nordiques, soit 3.500 personnes et deux usines.

Pour le duc des Pouilles, pas de doute, la monarchie ne reviendra jamais en Italie. Il explique avoir prêté allégeance à la république à l’Académie navale. Il insiste sur le fait que ses trois enfants bien que princes devront avoir plus tard un travail pour générer leurs propres ressources.

Il approuve le rapatriement des dépouilles du roi Victor Emmanuel et de la reine Elena pour des raisons de sécurité mais estime que leurs places auraient été au Panthéon et non pas à Vicoforte. Les deux branches de la famille royale sont toujours en litige avec d’une part le prince de Naples et son fils le prince de Venise, et d’autre part le duc d’Aoste, le duc des Pouilles et la princesse Marie Gabrielle de Savoie. Le prince Aimone parlant de l’avenir, espère un jour un rapprochement. (Source : Corriere della serra – merci à Severina)