Le prince Albert de Monaco s’est rendu en Normandie du mercredi 5 au vendredi 7 juin afin d’assister aux commémorations du 75ème Anniversaire du D-Day (6 Juin 1944).

Accompagné de membres de sa famille dont Michael Wittstock (son beau-père) et Chris Le Vine (son cousin) ainsi que d’amis américains, le prince a visité mercredi 5 juin le Musée du Grand Bunker à Ouistreham, une pièce maîtresse de défense et d’observation du fameux dispositif du “Mur de l’Atlantique” qui mobilisa deux millions d’hommes, de 1941 à 1944, pour son édification.

En début de soirée, le prince Albert a rejoint le Mémorial de Caen, un musée consacré à l’histoire du XX° siècle et aux deux conflits mondiaux, où il a découvert avec sa délégation l’exposition du célèbre peintre illustrateur américain Norman Rockwell intitulée “Rockwell, Roosevelt et Les Quatre Libertés”.

Pour clore cette journée, un dîner a été donné en son Honneur par M. Joël Bruneau, Maire de Caen, à l’Hôtel de Ville qui jouxte l’Abbaye aux Hommes fondée par Guillaume le Conquérant.

Le jeudi 6 Juin,le prince s’est rendu à Sainte-Mère-Eglise au lieu-dit de “La Fiere” où le Colonel en retraite Keith Nightingale et les “Amis des Vétérans Américains”, ont raconté l’âpre bataille qui opposa les parachutistes des 82ème et 101ème Airborne Divisions aux forces allemandes il y a 75 ans.

Puis, le prince Albert a visité le musée Airborne de Sainte-Mère-Eglise et a assisté à des cérémonies du souvenir consacrées aux troupes aéroportées de l’opération Overlord en compagnie du Général Milley, Chef d’Etat Major de l’Armée de Terre et du Général Mingus, Commandant la 82ème Airborne Division à Fort Bragg.

Un service religieux oecuménique émouvant a été également organisé dans l’église de Sainte-Mère-Eglise en présence des militaires et généraux américains venus avec le Chapelain de la 82ème et de son Choeur.

M. Jean Quétier, le Maire de cette petite commune devenue célèbre aux Etats-Unis, a remis plus tard au prince Albert la médaille de la Ville et le diplôme de membre honoraire de l’association des Amis des Vétérans Américains, que préside M. Maurice Renaud.

Le vendredi 7 juin, le prince et sa délégation ont rejoint la Ville de Saint-Lô et le Centre Hospitalier Mémorial France/Etats-Unis, hôpital construit en partie grâce à des collectes de fonds venues d’Amérique où il a assisté au dévoilement d’une plaque en hommage à l’amitié franco-américaine et au dépôt de gerbes en l’honneur des vétérans américains venus avec leur famille.

Les hymnes nationaux américain, monégasque et français ont retenti avant que des avions de l’US Air Force ne survolent l’hôpital.

Dans son discours, le prince de Monaco a rappelé que l’on ne devrait plus parler de Saint-Lô, comme l’avait qualifié jadis Samuel Beckett de “capitale des ruines” mais comme “d’une capitale de la reconstruction et même de l’innovation”.

Ville martyre de la seconde guerre mondiale Saint-Lô a été détruite à 90 %. Au 18ème siècle Saint-Lô est devenu un fief de la Maison des Grimaldi grâce au mariage entre Jacques IV et de Louise-Hippolyte. (Source et © Photos : G. Luci / Palais Princier)