L’exposition “Chaumet en majesté” se poursuit avec succès au Grimaldi Forum de Monaco. Certaines pièces parmi le 250 exposées surprennent. Ainsi, ce diadème avec onze émeraudes poires. Le comte Guido Henckel von Donnersmarck, qui jouissait d’une fortune colossale, était un excellent client de la maison.

Sa première épouse , la célèbre courtisane “La Païva” avait ainsi bénéficié de ses largesses en diamant. La Païva meurt en 1884 et le comte se remarie trois ans plus tard avec une aristocrate russe. Chaumet réalise un nouveau petit chef-d’oeuvre  Mais la genèse de cette pièce réalisée alors que le comte devient prince est encore énigmatique. Certains assurent que les émeraudes poires proviendraient de la collection privée de l’impératrice Eugénie. (Merci à Bertrand Meyer)