Parution le 9 janvier 2020 du livre “Paul Ier, la folie d’un tsar“. En voici le descriptif : “L’Histoire et les Russes se sont empressés d’oublier Paul Ier. Fils illégitime de la grande Catherine II, il fut pourtant tsar de Russie de 1796 jusqu’à sa mort, en 1801. Homme fantasque, marqué sa vie durant par les stigmates d’une enfance douloureuse, il n’accéda au pouvoir qu’au décès de sa mère, après avoir été tenu à l’écart de tout pendant quarante-deux ans.

Prenant le contrepied du règne précédent, il réforma le pays et durcit la politique à l’égard de la noblesse. Ses mesures, nombreuses et vétilleuses, mécontentèrent à la fois la cour, l’armée et le peuple. À l’extérieur, il se brouilla avec ses alliés, notamment l’Angleterre, en raison de sa marotte qui lui fit se proclamer maître de Malte.

Passé maître dans l’art de se faire des ennemis, Paul Ier fut sordidement assassiné par un groupe d’officiers de son entourage, dans la nuit du 21 mars 1801. Ce tsaricide, dû à la lassitude de la haute société russe, apparut aussi comme le résultat d’une sourde manœuvre de l’Angleterre. Se fondant sur de multiples sources, Alain Blondy ressuscite le destin shakespearien de ce tsar mal aimé dont les actes traduisirent autant son désir névrotique de revanche que son génie à tisser sa propre apocalypse.”

“Paul Ier, la folie d’un tsar”, Alain Blondy, Perrin, 2020, 336 p.