Suite à la parution d’un livre consacré à la reine Marie de Yougoslavie, née princesse de Roumanie (1900-1961) par l’auteure roumaine Diana Mandache, Noblesse et Royautés a eu le grand honneur de pouvoir recueillir les propos du Prince Alexandre de Serbie à propos de sa grand-mère paternelle avec laquelle on le voit sur cette photo.

La reine Marie est la fille du roi Ferdinand et de la reine Marie de Roumanie. Elle est l’une des nombreuses descendantes par sa mère de la reine Victoria. En 1922, elle épousa à Belgrade le roi Alexandre de Yougoslavie. Le couple eut trois fils : le futur roi Pierre (père du prince Alexandre), le prince Tomislav et le prince Andrej. Réputée pour sa grande culture, la reine Marie était très populaire auprès de la population.

Le destin frappa cruellement la reine et ses fils le 9 octobre 1934 lorsque le roi Alexandre fut assassiné lors de sa visite à Marseille. Le ministre français des affaires étrangères Louis Barthou perdit aussi la vie.

Le souverain avait lancé (avec sa cassette personnelle) les travaux de construction du Palais blanc au sein du complexe royal de Dedinje. Il pensait au futur de ses fils qui aimeraient être plus indépendants et avoir leurs aises en dehors du palais royal. Sa mort changea les projets puisque la reine Marie et ses fils continuèrent à résider au Palais royal.

Le prince régent Paul s’installa avec les siens au Palais blanc.

La reine Marie et ses fils prirent le chemin de l’exil lors de la Seconde Guerre Mondiale. La reine Marie est décédée en Angleterre en 1961.

Le Prince Alexandre de Serbie avait 16 ans au moment du décès de sa grand-mère la reine Marie. Voici son témoignage pour Noblesse et Royautés : “J’ai de très bons souvenirs de ma grand-mère en particulier lorsque je lui rendais visite à Londres. Un jour lorsque j’étais encore enfant, nous avons fait une séance de photos lors d’une de mes visites (voir 1ère photo).

Elle me parlait beaucoup de la Yougoslavie (NDLR : le Prince Alexandre est né en 1945 à Londres et ne connaissait pas à cette époque son pays). Elle évoquait aussi ses souvenirs de lieux comme Milocer au Montenegro où il il y avait une très jolie maison au bord d’une plage incroyable.

Elle était toujours d’une extrême douceur avec moi.

Hélàs, elle est décédée fort jeune. Elle n’avait que 61 ans. Je me souviens de ma présence à ses funérailles. Elle fut inhumée à Frogmore à côté du château de Windsor en face du mausolée de la reine Victoria.

A présent, elle est enterrée dans notre mausolée royal à Oplenac à une heure de route de Belgrade. Le gouvernement serbe a réservé des funérailles d’Etat à mon père le roi Pierre II de Yougoslavie mais également à ma grand-mère la reine Marie ainsi qu’à ma mère la reine Alexandra de Yougoslavie et mon oncle le prince Andrej.”

C’est en effet grâce aux efforts du Prince Alexandre que les membres de la famille royale inhumés à l’étranger en raison de l’exil, reposent aujourd’hui à Oplenac.

La reine Marie de Yougoslavie appelée par sa famille “Mignon” parlait couramment cinq langues. Née à Gotha, ayant grandi en Roumanie, elle s’était très bien adaptée à sa vie en Yougoslavie. Elle était très investie dans les oeuvres de charité.

La reine fut l’une des premières femmes à rouler avec une voiture. Elle avait aussi pour loisir de peindre et la sculpture.

La reine Marie termina sa vie en exil en Angleterre, affichant jusqu’au bout la même ligne de conduite : une vie humblement consacrée à sa patrie.

Noblesse et Royautés remercie le Prince Alexandre de Serbie pour ses souvenirs ainsi que Milica pour son aimable entremise.