La princesse Frederika, Louise, Thyra, Victoira, Margarita, Sohia, Olga, Cecilia, Isabella, Christa de Hanovre, duchesse de Brunswick-Lunebourg voit le jour à Blankenburg en Allemagne le 18 avril 1917. Elle est le troisième enfant et unique fille du prince Ernst-August III de Hanovre et de la princesse Viktoria Luise de Prusse, seule fille de l’empereur Guillaume II.

La princesse Frederika a deux frères aînés le prince Ernst Aust né en 1914 (père du prince Ernst August de Hanovre, actuel Chef de la maison de Hanovre), le prince Georg Wilhelm né en 1916 et deux frères cadets le prince Christian né en 1919 et le prince Welf né en 1920.

La princesse mène une vie de famille heureuse auprès de ses parents et de ses 4 frères. Lors des Jeux olympiques de 1936 qui ont lieu à Berlin, le prince Paul de Grèce, troisième fils des souverains héllènes lui propose d’assister à quelques compétitions en sa compagnie. C’est à cette occasion qu’il la demandera en mariage.

Le prince Paul est né en 1901, il a 16 ans de plus que la princesse Frederika. Les fiançailles sont annoncées officiellement le 28 septembre 1937.

Le mariage est célébré en grandes pompes à Athènes le 9 janvier 1938. La mariée porte un volumineux diadème de diamants.

Le couple s’installe à la Villa Psychiko près d’Athènes. C’est là que voit le jour la princesse Sophie, leur premier enfant, le 2 novembre 1938.

Le 2 juin 1940, la princesse Frederika met au monde le prince Constantin, futur héritier. Mais le bonheur familial n’est que de courte durée. Nous sommes en pleine Deuxième Guerre Mondiale et la famille royale doit quitter la Grèce continentale au printemps 1941. Elle se réfugie tout d’abord en Crète puis part en direction de l’Afrique du Sud.

C’est au Cap que naît le troisième enfant de la princesse Frederika et du prince Paul, la princesse Irène. La famille terminera son exil au cours de la Deuxième Guerre Mondiale en Egypte.

Suite à un plébiscite, le roi Georges II, frère du prince Paul, revient sur le trône de Grèce en septembre 1946. Le prince Paul et sa famille rentrent au pays et se réinstallent dans leur villa de la banlieue d’Athènes.

Le 1 avril 1947, le roi Georges II est retrouvé mort dans sa chambre au Palais. Il était âgé de 56 ans. L’annonce de son décès est initialement prise pour un canular en raison de la date du 1er avril…

Le prince Paul devient roi. Troisième fils du roi Constantin I, il n’était pas appelé à régner mais le destin en voulut autrement. La mort de son frère aîné Alexandre des suites d’une morsure de singe en 1920 puis celle de son frère Georges sans descendance, font de lui le nouveau souverain.

Le règne de Paul et Frederika de Grèce est rapidement ébranlé par la guerre civile. Le roi épaulé par la reine, ne ménagent pas ses efforts pour maintenir l’unité du pays. Tous les deux voyagent beaucoup dans le pays à la rencontre de la population, notamment dans le Nord.

La reine met en place 53 camps appelés “Queen’s Camps” où sont recueillis les enfants orphelins ou abandonnés par leurs familles trop pauvres. Ils y reçoivent les soins nécessaires et peuvent y suivre un enseignement. Les communistes grecs estimeront que ces camps n’étaient que des lieux de propagande en faveur de la monarchie.

La guerre civile s’achève en 1949. C’est à cette époque que la reine entreprend aux côtés du roi plusieurs voyages officiels (avec forte médiatisation) à l’étranger dont aux Etats-Unis. Début des années 50, la reine Frederika fait même la Une des magazines “Time” et “Life”.

L’opposition gouvernementale ne tarde pas à critiquer ouvertement le train de vie de la famille royale et cible en particulier la reine Frederika. Il lui est reproché de se mêler de la vie politique avec trop d’insistance. Son enfance en Allemagne dans les années 30 refait aussi surface. On montre des photos de ses frères ayant servi dans la Wermarcht.

En 1960, le prince héritier, le diadoque Constantin s’illustre brillamment lors des Jeux olympiques de Rome où il décroche une médaille d ‘or en yachting. Ce sont les années “dorées de la famille royale. La reine a aussi organisé des croisières dans les îles grecques et invité plusieurs membres de familles royales ainsi que la jeune génération afin de favoriser le rencontres et les mariages mais aussi la promotion du tourisme.

La princesse Sophie de Grèce, fille aînée de la reine Fredrerika se fiance à Lausanne avec Juan Carlos, fils du comte et de la comtesse de Barcelone. La reine veille à l’organisation d’un mariage somptueux à Athènes. Tout le Gotha est présent aux noces qui sont célébrées le 14 mai 1962.

Son premier petit enfant l’Infante Elena voit le jour à Madrid le 20 décembre 1963. Le roi Paul est déjà très souffrant. Après une opération de l’appendicite, il est opéré d’un cancer de l’estomac.

Le roi Paul décède à Tatoi le 6 mars 1964. Le prince Constantin âgé de 23 ans monte sur le trône. La reine Frederika décide d’abréger le deuil de la Cour afin de permettre la célébration du mariage du jeune souverain avec la princesse Anne-Marie de Danemark, fille cadette des souverains danois.

A nouveau, la reine Frederika veille au moindre détail pour ce mariage royal qui fera de la jeune princesse Anne-Marie, âgée de 18 ans la nouvelle reine. Le mariage est célébré à Athènes le 18 septembre 1964 en présence de nombreuses têtes couronnées. La jeune mariée porte lors du bal précédent le mariage de somptueux bijoux que la reine Frederika lui a remis.

La reine Frederika opte pour s’effacer de la vie officielle, n’apparaissant que lors des grands événements de la Cour et des événements familiaux. Toutefois, elle est dépeinte comme étant l’éminence grise de la Cour.

En 1965, elle devient grand-mère à deux reprises : le 13 juin 1965 avec la naissance de l’Infante Cristina, deuxième enfant de la princesse Sophie et le 10 juillet 1965 avec la naissance à la Ville Mon Repos de Corfou de la princesse Alexia de Grèce, premier enfant du roi Constantin et de la reine Anne-Marie.

La situation politique se détériore rapidement en Grèce. Le jeune roi est taxé d’inexpérience même si son arrivée sur le trône avait suscité beaucoup d’espoirs. Des dissensions politiques l’opposent au Premier Ministre.

Le 21 avril 1967, un groupe d’officiers nationalistes provoquent un coup d’Etat et encerclent le Palais de Tatoi. Le jeune roi se retrouve entre deux feux : le Premier Ministre lui demande de condamner le coup d’Etat mais le roi craint un bain de sang. Il espère pouvoir organiser et mener à bien un contre coup d’Etat.

C’est dans ce contexte politique trouble et délicat que naît le prince Paul le 20 mai 1967. La famille royaume tente de faire bonne figure lors du baptême. Le 13 décembre 1967, la tentative de contre coup d’Etat menée par le roi Constantin échoue.

Le roi et la reine, leurs deux enfants Alexia et Paul et la reine mère Frederika quittent la Grèce pour un long exil. Frederika surnommée “La reine de fer”, ne reviendra plus jamais de son vivant sur le sol grec. La reine Frederika suit son fils et sa famille à Rome où naît le prince Nicolas en octobre 1969.

La reine sera toujours auprès de son fils qui vivra au rythme des désillusions avec en 1974 un référendum qui ne donnera qu’environ 30% en faveur d’une restauration de la monarchie.

Frederika se partagera alors entre Londres où Constantin et les siens se sont établis, Madrid où vit sa fille devenue reine en 1975 et l’Inde qu’elle parcourt avec sa fille cadette la princesse Irene très impliquée dans des organisations caritatives.

La reine passe de longues périodes dans la région de Madras. Elle connut 6 de ses 8 petits-enfants. C’est au cours d’une opération bénigne aux yeux réalisée à Madrid que la reine Frederika de Grèce, née princesse de Hanovre, petite-fille du Kaiser, décède des suites d’un arrêt cardiaque.

Il faudra toute la diplomatie du roi Juan Carlos d’Espagne auprès du gouvernement grec pour que sa dépouille soit autorisée à revenir en Grèce et à ses côtés la famille royale grecque. Le gouvernement autorisa exceptionnellement la famille à assister à la cérémonie d’inhumation au Palais de Tatoi l’espace de quelques heures.

La reine Sophie d’Espagne raconte dans des entretiens qu’elle a eus avec la journaliste Pilar Urbano que les larmes qu’elle versa amèrement dans le parc de Tatoi étaient certes en raison de la douleur de perde sa mère mais surtout du contexte dans lequel cela se passait. L’aînée de ses petits enfants, l’Infante Elena a prénommé sa fille Victoria Federica en sa mémoire.

La reine Frederika avait coutume de répéter -au regard de l’Histoire mouvementée de la monarchie en Grèce- cette phrase “Les rois de Grèce reviennent toujours“. Elle n’avait pas tort. Aujourd’hui, même si la Grèce est une république, la famille royale est à nouveau autorisée à y résider et son petit-fils Nicolas né en exil à Rome en 1969, s’y mariera d’ailleurs cet été. (Un tout grand merci à Patricio – Copyright photos : Flickr, Life, Corbis & D.R.)