La princesse Marie, Alexandra, Victoria voit le jour le 29 octobre 1875 à Eastwell Park dans le Kent. Elle est la fille du prince Alfred, duc d’Edimbourg, fils de la reine Victoria et de la grande-duchesse Maria Alexandrovna de Russie.

La princesse est baptisée à Windsor et reçoit pour parrains et marraines la tsarine Maria Alexandrovna de Russie, la princesse Alexandra de Galles, le duc de Connaught et le futur tsar Alexandre III de Russie.

Marie grandit entre le Royaume-Uni et Malte où son père est affecté en poste militaire. Elle a 1 frère et 3 soeurs : Alfred (1874-1899), Victoria Melita (qui épousera en secondes noces le grand-duc Kyrill de Russie), Alexandra et Béatrice

Il semble que son cousin germain, le futur roi George V soit tombé fou amoureux d’elle et l’ait demandée en mariage mais la mère de la princesse Marie, refuse cette alliance.

En 1893, le père de la princesse Marie, le prince Alfred devient le duc régnant de Saxe-Cobourg. La famille s’installe alors à Rosenau. Le 10 janvier 1893, elle épouse le prince héritier Ferdinand de Roumanie, issue de la maison de Hohenzollern-Sigmaringen.

Le couple aura 6 enfants : Carol (futur roi Carol II, père de l’actuel roi Michel) né en 1893 au château de Pelesch, Elisabeth née en 1894 et qui épousera le roi Georges II de Grèce, Marie née en 1900 à Gotha et qui épousera le roi Alexandre I de Yougoslavie, Nicolas né en 1903, Iléana née en 1909 à Bucarest et qui épousera l’archiduc Anton et Mircea (1913-1916).

Le 10 octobre 1914, le roi Carol I s’éteint à Sinaia. Son neveu le prince Ferdinand lui succède. Marie devient reine de Roumanie. Le couronnement n’aura toutefois lieu qu’en 1922 en raison de la Première Guerre Mondiale.

La reine s’investit sur le terrain pendant la guerre en tant que volontaire de la Croix-Rouge. Elle écrit d’ailleurs un ouvage intitulé “Mon pays” afin de récolter des fonds. Très patriote, la reine est décrite comme une femme de grande influence et de pouvoir. C’est apparemment la reine Marie qui rapproche la Roumanie des Alliés. Elle représente son pays lors de la signature du traité de Versailles en 1919.

Côté vie privé, il semble que son union avec Ferdinand de Roumanie ne soit pas heureuse. On évoque d’ailleurs la possibilité que leurs deux derniers enfants soient en fait les enfants issus de relations extra-conjugales de Marie de Roumanie.

La reine a brillamment marié ses filles : l’une deviendra reine de Yougoslavie, l’autre de Grèce. Elle est aussi très proche de son fils le prince héritier Carol jusqu’à ce que celui-ci entretienne une relation avec Magda Lupescu et s’écarte de son épouse Hélène et de leur fils Michel.

Le roi Ferdinand meurt en 1927. La reine Marie passe alors de plus en plus de temps dans sa résidence de Balchik et écrit ses mémoires “Histoire de ma vie“. Elle embrasse aussi la religion baha’ie.

Elle décède au château de Pelesch le 18 juillet 1938. Son corps est inhumé auprès du roi Ferdinand au monastère de Curtea de Arges. Conformément à ses dernières volontés, son coeur est transféré à Balchik. Après que la région devienne bulgare, il est alors transféré au monastère de Bran. (Merci à Patricio – Lien vers un site ami qui évoque la reine Marie de Roumanie et d’autres reines)