Voici la carte postale d’Eguisheim par Guizmo. “Eiguisheim est un village typique alsacien situé juste à côté de Colmar sur la Route des Vins d’Alsace. Il est notamment célèbre pour avoir été élu « Village préféré des Français » en 2013. Eguisheim fait aussi parti du club très fermé des Plus beaux villages de France.

L’histoire du village d’Eguisheim en Alsace est longue, puisque le territoire a été occupé par l’homme depuis le Paléolithique. De nombreuses autres civilisations ont ensuite culturellement marqué la région, comme par exemple les Gallo-Romains qui y développèrent la culture de la vigne.

Plus tard, gouverné par des comtes et des ducs, c’est au 7e siècle que la culture des vignes recouvre les collines et coteaux. Le village commence alors son développement après la construction du premier château d’Eguisheim au VIIIème siècle par le comte Eberhardt, petit fils du troisième Duc d’Alsace.

Il est ainsi l’ancêtre du Pape Léon IX et le neveu de Sainte-Odile, patronne de l’Alsace. A l’extinction de la lignée des comtes, au début du XIIIème siècle, la ville est léguée à l’évêché de Strasbourg.

Au cours de ce siècle, Eguisheim est élevée au rang de ville, fortifiée et rattachée au Haut-Mundat de Rouffach. La ville reste rattachée au Mundat jusqu’à la révolution et connaît son âge d’or entre le XVIème et XVIIIème siècle, malgré quelques soubresauts tels que la peste ou un fort appauvrissement lors de la guerre de trente ans.

Il est très agréable de s’y promener à pied, le centre-ville étant piéton. La ville fortifiée se déploie en cercles concentriques et il est très plaisant d’en faire le tour.

Les bâtiments civils et militaires ont été formidablement bien conservés et l’architecture du village est fascinante. De l’Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul  édifiée en 1220, il reste le clocher gothique, comprenant encore des parties romanes. A l’intérieur de ce clocher un magnifique portail à sculptures romanes polychromes représente dans le tympan un Christ bénissant, entouré des Saints Pierre et Paul.

Le linteau figure la parabole des Vierges sages et des Vierges folles qui chacune de leur côté frappent à la porte du paradis (du côté des Vierges sages, le Christ les accueille alors que chez les Vierges folles la porte reste fermée).

La château des Comtes d’Eguisheim et la chapelle Saint Léon IX sont construits sur une plate-forme octogonale qui a conservé une partie de ses enceintes du XIIIème siècle, construite en grès jaune de Rouffach. A l’intérieur de la chapelle, on trouvera un reliquaire qui contient une partie du crâne du pape. Les médaillons de la voûte et les vitraux représentent les étapes de sa vie (naissance, maladie et guérison par Saint Benoît, Léon lavant les pieds des pauvres étant évêque.

Les remparts, le pigeonnier et les trois châteaux d’Eguisheim, ainsi que bien sûr admirer les très nombreuses maisons à colombage colorées et fleuries de géranium. Eguisheim a d’ailleurs déjà gagné plusieurs prix pour son fleurissement.

Et sur tous les toits…les cigognes sans compter que le jour où nous y étions, nous avons vu passer le tour de France.