La construction du Palais des Beaux-Arts de Lille a débuté en 1881. Les œuvres d’art stockées à l’hôtel de Ville se trouvant trop à l’étroit. Le chantier se termine en 1892 mais doit être revu de manière plus modeste au vu de l’explosion du budget initial. Il manque ainsi la partie arrière qui avait été envisagée par l’architecte Edouard Bréard.

Au cours de la Première Guerre Mondiale, le Palais des Beaux-Arts est l’objet de nombreux tirs d’obus puis de pillages par l’armée allemande. Les œuvres sont retrouvées à Bruxelles où les Allemands les avaient déposées. Le musée ne réouvrira ses portes qu’en 1924.

Dans les années 90, il a fait l’objet d’une nouvelle rénovation avec annexe en verre à l’arrière appelée “L’équerre d’argent”.