La résidence parisienne du grand-duc Paul de Russie et de la princesse Olga Paley à partir de 1907 est l’ancien hôtel Youssoupov situé au n°2, boulevard Victor Hugo à Boulogne. Il a été construit en 1860 par l’architecte Antoine-Martin Garnaud sur une parcelle achetée en 1859 par la princesse Zénaïde Ivaniovna Narishkine (1809-1893), veuve du prince Boris Youssoupov (1794-1849), remariée au comte Charles de Chauveau.

A la mort de la princesse, le bien fut hérité par sa famille qui vivait à Saint-Pétersbourg. C’est ainsi que le grand-duc Paul put l’acquérir en 1905.

Le couple a confié le soin d’aménager sa demeure à Georges Hoenstchel qui a travaillé pour le roi de Grèce, le comtesse de Ganay, le duc de Gramont ou encore l’empereur du Japon.

Dans le livre “Vivre Paris à la Belle Epoque”, l’auteur Wilfried Zeisler revient en détails sur tout le processus de décoration et d’ameublement des lieux. Un large chapitre est consacré à l’étude du marché parisien de l’art à cette époque ainsi qu’aux relations marchands-clients et artistes-commanditaires.

En 1894, le grand-duc Paul a acquis pour 35.000 francs le tableau “Bonaparte à Isola Bella” de François Flameng (1856-1923). Un inventaire des principales œuvres de la collection constituée par le grand-duc Paul et son épouse figure en annexe.

Après avoir réussi à fuir la Russie où son mari et son fils le prince Vladimir ont été exécutés, la princesse Olga Paley est contrainte de devoir vendre leur demeure parisienne qui abrite aujourd’hui les cours du célèbre collège Dupanloup.