Après le succès de son premier roman, Mousseline la sérieuse, consacré à Madame Royale, Sylvie Yvert, ancienne Chargée de mission au Quai d’Orsay puis au ministère de l’Intérieur, avant de se consacrer à  l’écriture, vient de publier un second roman, intitulé Une année folle, aux Éditions Héloïse d’Ormesson.

Cette “année folle”, c’est celle qui court – qui palpite, devrait-on dire – de 1814 et la première abdication de Napoléon, à la seconde Restauration des Bourbons, en juillet 1815. La succession des évènements est tellement incroyable que Victor Hugo commentant cette séquence historique déclara qu’elle était “le drame historique le plus extraordinaires dans les annales du monde”.

A côté des “têtes d’affiche” que sont Napoléon 1e et Louis XVIII, il y a des destins plus méconnus mais non moins haletants et passionnants: c’est le cas de Charles Angélique François Huchet de La Bédoyère et Antoine de Lavalette.

Ce sont eux, les vrais héros du roman de Sylvie Yvert et beaucoup leurs épouses respectives aussi. Comment ces deux hommes d’horizons et de personnalités assez dissemblables vont être confrontés à des choix cruciaux. Doivent-ils rester fidèle à Napoléon ? L’empereur n’est-il pas devenu fou ? Doivent-ils faire un choix de raison en acceptant de servir Louis XVIII ? Où commence le déshonneur ? Où finit l’opportunisme ?

Sylvie Yvert met en scène ce véritable cas de conscience et cite Rivarol pour illustrer le problème: « Le plus difficile en période troublée, ce n’est pas de faire son devoir, c’est de le connaître » L’Essonne en Auteurs,  fidèle à son principe de toujours associer littérature et patrimoine, en particulier dans le département de L’Essonne, a choisi de tourner ce nouveau numéro dans la ville de Mennecy.

Mais pourquoi Mennecy ? Parce que précisément elle fut l’une des étapes de Napoléon, en 1814, avant de se rendre à Fontainebleau pour signer son abdication. L’émission permet de découvrir l’un des pavillons où il s’est restauré et où il aurait peut-être même passé la nuit.

L’interview se poursuit dans une des plus belles maisons de la ville, maison du XVIIIe siècle faisant partie de l’ancien domaine du duc de Villeroy, d’où son nom de “Clos de Villeroy“, aujourd’hui convertie en très élégante maison d’hôtes:  http://www.leclosdevilleroy.com/ . On y retrouve Sylvie Yvert interviewée par Emmanuel Couly, dans la bibliothèque du Clos: https://youtu.be/2GVbFdjl7AA