Gersende, Thérèse, Françoise, Dauphine, Roselyne, Marie, Josèphe de Sabran-Pontevès est née le 29 juillet 1942 au château d’Ansouis, dans le Vaucluse. Elle est la fille de Foulques de Sabran-Pontevès, 7ème duc de Sabran et de Roselyne Mancat-Amat, des ducs de Vallombrosa et d’Asinari. La Maison de Sabran qui remonte au début du XIe siècle appartient à la noblesse féodale du Languedoc. Gersende est une petite-nièce de Dauphine de Sabran, épouse du général-comte de Gondrecourt, lui même précepteur militaire du comte de Paris à partir de 1928. Gersende descend par sa mère de Madame de Tourzel, gouvernante des Enfants de France qui suivra la famille royale au Temple et de Jean Lannes, duc de Montebello, Maréchal d’Empire.

Gersende de Sabran-Pontevès a effectué ses études primaires à Paris, à l’Institution Méréci. Elle a pris ses premières leçons de piano à l’âge de 10 ans et a découvert sa vocation pour le piano à cette époque. La jeune fille était très proche de son grand-père maternel, le comte de Vallombrosa, un musicien de renom, organiste de Saint-Eustache à Paris. Conseillée par ce grand-père musicien, Gersende rentra au Conservatoire à l’âge de 14 ans dans la classe de Bernard Gavoty. La jeune fille a poursuivi des études musicales poussées et obtient deux prix de Conservatoire. Elle a donné son premier concert en 1963 et s’exerce au piano six heures par jour.En 1969, Gersende de Sabran-Pontevès a enregistré un disque consacré à l’oeuvre de Mozart.

Gersende rencontre le prince Jacques de France, un des fils du Comte de Paris, en 1968 au château d’Ansouis, lors d’une visite du Comte de Paris et du prince Jacques à la famille de Sabran. La jeune fille et le fils du Chef de la Maison de France tombent très vite amoureux l’un de l’autre et partent quelques jours plus tard ensemble au Portugal rejoindre la famille de France en vacances.

Les fiançailles sont célébrées au château d’Ansouis le 5 octobre 1968 et le prince Jacques reçoit le titre prestigieux de duc d’Orléans à cette occasion. Le 3 août 1969, le duc de Sabran, très malade, conduit sa fille Gersende à l’autel de la petite église romane d’Ansouis sous les vivats de la foule et de la famille réunies.

 

Gersende de Sabran-Pontevès, coiffée par Alexandre de Paris, porte une élégante guirlande de fleurs d’oranger dans les cheveux et une robe classique en patchwork à large ceinture de Saint-Laurent. Le prince et la princesse de Monaco, la reine Marie-José d’Italie, la comtesse de Barcelone, l’infante Pilar d’Espagne et bien d’autres membres du Gotha entourent les mariés durant ces trois jours de fête. Seule ombre au tableau les trois demoiselles d’honneur Catherine de Limburg-Stirum, Marie de France et Mathilde de Wurtemberg ont dû rester à Eu car elles avaient attrapé la coqueluche ainsi que tous leurs frères et cousins chez leur grand-mère la Comtesse de Paris quelques jours auparavant.

Après leur mariage, le duc et la duchesse d’Orléans s’installent à Paris, dans un appartement situé face aux Invalides. Le duc d’Orléans travaille dans une société immobilière et la duchesse d’Orléans continue à donner des concerts sous son nom de jeune fille.

La princesse Gersende met au monde une fille prénommée Diane en 1970 puis en 1972 Charles Louis et en 1974 Foulques.

Le duc et la duchesse d’Orléans mènent une vie mondaine intense et font partie du “Tout-Paris”. La duchesse d’Orleans et ses trois enfants passent les vacances d’été au château familial d’Ansouis et le prince Jacques les rejoint dès que possible. La duchesse d’Orléans est une princesse élégante, elle porte régulièrement des robes du soir réalisée par son amie la couturière Madame Grès.

La princesse Jacques de France a mis sa carrière de pianiste entre parenthèses lors des naissances de ses enfants et la reprend au début des années 1980. Gersende de Sabran, spécialiste de Mozart, a effectué des tournées de récital en Inde, au Japon et aux USA. Elle continue de donner des concerts en France jusqu’au début des années 1990. Elle joua en 1991 à Eu pour la famille de France réunie à l’occasion du 80eme anniversaire de la Comtesse de Paris.

La duchesse d’Orléans, ici au côté de la princesse de Kent, lors d’une cérémonie en l’honneur de Diane de Poitiers au château d’Anet, participe toujours à la vie parisienne et honore de sa présence les grandes soirées mondaines. La duchesse d’Orléans assiste régulièrement aussi à des concerts et à des festivals musicaux. Elle est présente à toutes les réunions de famille et événements de la Maison de France.

Le duc et la duchesse d’Orléans ont marié leurs deux aînés. La princesse Diane, épouse du vicomte Alexis de Noailles est maman de trois filles et le prince Charles-Louis, duc de Chartres est le père comblé de cinq enfants. Seul le prince Foulques titré comte d’Eu et duc d’Aumale par le Comte de Paris défunt est toujours célibataire.

La princesse Jacques de France cultive l’art d’être grand-mère et gâte ses huit petits-enfants. La duchesse d’Orléans, une princesse discrète, coquette, artiste et proche de ses enfants s’apprête à célébrer son 70 ème anniversaire en famille le 29 juillet prochain. (Merci à Charles – Copyright photos : Point de Vue, Brigitte & Christian, Valentin D., Getty images et Jour de France)