Le prince Charles-Philippe d’Orléans, duc de Nemours était le 4ème enfant et seul fils du prince Emmanuel d’Orléans, duc de Vendôme et de la princesse Henriette de Belgique, fille du prince Philippe de Belgique et soeur du roi Albert I.

Le prince Charles-Philippe est venu au monde le 4 avril 1905 au domicile de ses parents 24, avenue Borghèse à Neuilly-sur-Seine. Il avait trois soeurs aînées les princesse Marie Louise, Sophie et Geneviève d’Orléans. Le baptême du jeune prince fut célébré le 19 février 1906. Le duc d’Orléans est le parrain du bébé  mais sous le coup de l’interdiction de fouler le sol français, il est représenté par le duc d’Alençon, père du duc de Vendôme. La marraine est la reine Carola de Saxe représentée par la comtesse de Flandre, grand-mère maternelle du baptisé.

Le duc et la duchesse de Vendôme vécurent avec leurs enfants à Neuilly et au château Saint Michel de Cannes. Le 19 avril 1914, le prince Charles-Philippe a reçu la première communion des mains du Pape Pie X dans la chapelle privée du Saint Père.

Le prince Charles-Philippe avait le surnom affectueux de Chappy au sein de sa famille. Il suivit des cours avec un précepteur au domicile de ses parents puis fit envoyé à 12 ans en pension au Collège Saint Louis de Gonzague de Bollengo dans le val d’Aoste. Le prince a aussi été élève 3 ans à Marmoutier en Indre et Loire puis obtint la première partie de son baccalauréat à Caen. Il termina ses études à l’école des Roches en Normandie. Souhaitant se consacrer à l’agriculture, il effectua un stage au domaine de Marchais chez le prince Louis II de Monaco.

Le prince était un jeune homme épris de liberté, aimait sortir et buvait plus que de raison. Lors d’un de ses voyages en 1926 à New York, Chappy aurait fait la connaissance de Marguerite Watson, une Américaine âgée de 6 ans de plus que lui. Le prince tombe amoureux de la jeune femme au grand désespoir de ses parents le duc et la duchesse de Vendôme. Le duc de Nemours épousa sans l’accord de ses parents Marguerite Watson en l’église Saint Pierre de Neuilly le 25 septembre 1928.

Le duc de Nemours retrouva les siens afin d’assister aux obsèques de sa soeur Sophie en 1928 à Lugrin puis de son père en 1931 à Cannes. Le duc se lança dans une entreprise d’élevage en Afrique qui fera très vite faillite. La duchesse de Vendôme fut contrainte de vendre le château Saint Michel de Cannes pour rembourser les dettes de son fils unique.

Lors de la Deuxième Guerre Mondiale, le duc de Nemours ne fut pas autorisé à servir dans l’armée française. Il fut emprisonné par la Gestapo pour activités anti-allemandes, libéré puis à nouveau arrêté.

Après la guerre, le duc et la duchesse de Nemours vécurent à Paris dans leur appartement de la rue Chateaubriand dans le quartier des Champs-Elysées, à Biarritz et à la villa Magdalena à Tanger. ils vivaient en marge de la Maison de France et ne fréquentaient pas le comte et la comtesse de Paris. Un échange de cartes de voeux une fois par an était le seul lien avec la famille du comte de Paris.

Le duc de Nemours assista néanmoins au mariage du prince Michel et de Béatrice de Franclieu à Casablanca en novembre 1967. Le prince Michel demanda à son oncle le duc de Nemours d’être le parrain de sa fille la princesse Clotilde née le 28 décembre 1968.

Le prince Charles Philippe est décédé à l’hôpital américain de Neuilly sur Seine le 10 mars 1970 à l’âge de 65 ans. Ses obsèques furent célébrées à Neiuilly en présence du roi Umberto d’Italie, du prince Michel de France, de la princesse Isabelle de France, princesse Murat et de la princesse Clotilde Napoléon, comtesse Serge de Witt.

La duchesse de Nemours termina sa vie en se partageant entre Paris et Biarritz. Elle a fait vendre aux enchères en 1971, 1989 et 1990 de très importants tableaux et objets d’art provenant du roi Louis Philippe afin de pouvoir faire fasse à se dépenses. Dans un entretien à “Point de Vue”, la duchesse de Nemours confia que le roi Baudouin et la reine Fabiola avaient toujours été très présents pour elle.

La princesse Marguerite s’est éteinte discrètement à Bayonne le 27 décembre 1993. Quelques jours plus tard, les princes Jean et Eudes de France ont accueilli sa dépouille au sein de la chapelle royale Saint Louis à Dreux.

Le prince Charles-Philippe et la princesse Marguerite reposent dans le tombeau du comte et de la comtesse d’Eu, après le retour de leurs dépouilles au Brésil. Le titre de duc de Nemours est revenu au Chef de la Maison de France. La comtesse d’Evreux qui a baptisé son fils aîné Charles-Philippe avait toujours exprimé son souhait que ce titre reviennent à l’un de ses fils. (merci à Charles pour le texte – Copyright photo : D.R.)