La princesse Diane, Marie, Thérèse, Agathe, Hélène, Isabelle, Laure, Roselyne d’Orléans, Petite-Fille de France est née le 24 juin 1970 à la Clinique du Château à Neuilly-sur-Seine. Elle est la fille du prince Jaqcues, duc d’Orléans et de Gersende de Sabran-Ponteves, petite-fille du comte et de la comtesse de Paris. Elle fut baptisée le 11 juillet suivant par le chanoine Desraisins en la Chapelle royale Saint Louis de Dreux. Elle fut consacrée à la Vierge et tenue sur les fonts baptismaux par son grand-père le 7ème duc de Sabran et la princesse Diane de Farnce, duchesse de Wurtemberg dont elle porte le prénom.

La princesse Diane a étudié près du domicile parisien de ses parents face aux Invalides. Elle a ensuite été pensionnaire une année à la maison d’Education de la Légion d’Honneur à Saint-Germain en Laye. Elle fut ensuite externe dans un lycée parisien du 7ème arrondissement. Après son bac, la princesse Diane a étudié l’Histoire de l’Art à l’école du Louvre à Paris. Elle a fait plusieurs stages chez un commissaire-priseur.

Particulièrement discrète, elle passe à cette époque souvent des vacances à l’étranger en compagnie de sa grand-mère la comtesse de Paris qui est sa principale confidente. Elle milite aussi très activement contre l’industrie de la fourrure aux côtés de son amie Laetitia Scherrer. Après ses études, la princesse s’installe à Londres et travaille dans le monde de l’Art.

C’est lors d’un séjour en Argentine qu’elle fait la connaissance du vicomte Alexis de Noailles, ami de son frère le duc de Chartres. La princesse Diane et le vicomte Alexis de Noailles se fiancent début 2004. Le vicomte de 18 ans son aîné, appartient à l’une des plus illustres familles de France. Le mariage a lieu dans l’intimité le 6 septembre 2004 en la chapelle familiale Notre Dame de la Compassion à Paris. La princesse porte une robe rose créée spécialement pour elle par Jean-Louis Scherrer.

Le vicomte de Noailles, fils cadet du duc de Mouchy et la princesse Diane qui ont eu une fille Céline, se partagent entre Paris et Buenos Aires. La princesse élève sa fille tandis que son époux gère les biens hérités de sa grand-mère Castellane, née au sein d’une riche famille argentine. Le couple qui cultive la discrétion, n’assiste que très rarement aux fêtes familiales et aux mondanités. (merci à Charles – Copyright photo : site “Les manants du roi” )