Depuis 1903, le salon de thé “Angelina” trône sous les arcades de la rue de Rivoli. Marcel Proust, lié au propriétaire Monsieur Rumpelmayer, y venait souvent. Coco Chanel s’échappait de la rue Cambon le temps d’une pause sucrée et Jean Cocteau venait en voisin. Tous convoitaient la patisserie-fétiche de la maison : le Mont-Blanc. Meringue, Chantilly légère, coeur crémeux au praliné à l’ancienne, vermicelles de marron, éclats de pain d’épices: une petite merveille d’onctuosité qui n’a pas pris une ride, au tarif toutefois salé de 9,30 €… On l’accompagne d’un thé de Chine, d’un café ou d’un chocolat chaud et l’on se sent prêt à affronter le marathon des fêtes de décembre. (merci à Bertrand Meyer)